Petit coup de vent sur le règlement

voile

Dans la plupart des sports, un tel changement de règlement serait une véritable révolution. Pas dans le milieu ultra compétiteur de la voile où la frontière entre l’amateurisme et le professionnalisme est encore plus ténue que dans les autres disciplines. L’année dernière, le comité du TeamWork M2 Speed Tour a pris la décision d’ouvrir la compétition à un nombre illimité de professionnels. Leur présence était limitée à deux jusqu’à présent. «Le but est de pouvoir tirer toute la catégorie vers le haut et d’offrir plus de flexibilité aux propriétaires lorsqu’ils forment leurs équipages», explique Yvan Ducrot, président et membre du team Tradition, en marge de la troisième manche du championnat disputée dimanche et lundi derniers à Estavayer-le-Lac.

Sujet complet à découvrir dans l'édition de la semaine

Alain Schafer 

Edition No 25       jeu 22.06.2017