Toutes voiles dehors pour la concession du port

navigation

«Devenir une simple société d’exploitation ne nous intéresse pas!» Le message martelé par le président de la Société coopérative du port (Socoop) est clair. Pour Laurent Jaunin, c’est le statu quo qui prime. Sa société qui gère le port depuis sa construction, voici quarante-six ans, revendique la concession remise en jeu par le Conseil d’Etat, l’année prochaine.

Samedi dernier, la Socoop et le Cercle de la voile ont lancé leur campagne appelée «Lac pour tous». Une opération qui vise à encourager le Conseil d’Etat à voter pour un maintien de la concession du port à la Socoop. C’est en effet une particularité sur le lac de Neuchâtel, le port d’Estavayer n’est pas géré par la commune, mais par une coopérative indépendante.

Le Conseil d’Etat tranchera en 2018 entre les souhaits de la Socoop, mais aussi les ambitions de la commune d’Estavayer-le-Lac, deux candidats en lice pour cette concession.

Développement à lire dans notre édition de ce jeudi.

Rémy Gilliand 

Edition No 25       jeu 22.06.2017