nature

Evolution de la population piscicole sous la loupe

Danièle Pittet 19.10.2017 06:10

La renaturation de la Broye apporte-t-elle une bouffée d’air frais à la faune piscicole? Une étude de longue haleine est menée afin d’y répondre non seulement en termes de quantité, mais également, et surtout, serait-on tenté de dire, en termes de qualité des peuplements. Plus simplement, les poissons nobles, comme la truite, qui se font rares, à très rares, quand ils n’ont pas tout simplement disparu, comme le nase ou encore l’ombre semble-t-il, ou ceux dont la présence est synonyme de biotope naturel propice à la faune ou encore d’une certaine qualité de l’eau, à l’image du spirlin, gagnent-ils en nombre dans les zones rendues à la fougue des eaux, comme à Villeneuve.

Journal de Morges
  dernière vidéo
En piste