sortie

Le conte de sa vie, c’est le Vully

Pierre Köstinger 21.02.2019 06:01

«C’est le moment de l’année où le soleil revient. On se réjouit de voir pousser les premières perce-neige. On a envie de sortir.» La conteuse Caroline Zanolari aime gravir le Mont-Vully, depuis la plaine de Sugiez où elle habite avec son mari et ses trois enfants âgés de 14, 12 et 10 ans. On la rencontre un matin de février, près de l’ancien réduit militaire, en lisière d’un bois au-dessus de Lugnorre. Née Johner à Nant, où elle a grandi, cette Vulliéraine de 42 ans connaît la bosse du Vully comme sa poche. C’était son terrain de jeu. «J’ai toujours aimé bouger, être dehors», dit-elle. (...)

  • Suite dans notre édition du jeudi 21 février 2019.


Journal de Morges
  dernière vidéo
Les pêcheurs impuissants face aux cormorans
Les pêcheurs professionnels sont excédés par la prolifération des cormorans sur le lac de ...