saga

Les vins Burnier, rois du Caucase

Philippe Causse 25.01.2018 06:15

Renaud Burnier savait que le Caucase russe était une terre de vignobles, Maurice Mischler, son professeur à la Haute Ecole d’œnologie de Changins, lui avait déjà mis la puce à l’oreille.
La Russie est même une vieille histoire de famille, une arrière-grand-tante y avait été gouvernante à l’époque des tsars. Mieux, il rencontre sa femme, Marina, lors d’une exposition de peinture organisée dans sa cave.
Fraîchement débarquée à Berne, un master d’économie de l’Université de Moscou en poche, Marina posera ses valises sur les rives du lac de Morat. L’histoire aurait pu s’arrêter là, et les vins Burnier continuer à prospérer comme depuis de nombreuses générations au pied du Mont-Vully. Mais Renaud est un aventurier. Le premier voyage du couple dans le Caucase en 1999 sera une révélation. (...)

  • Suite et plus d'infos dans notre édition de la semaine.

Journal de Morges
  dernière vidéo
Les pêcheurs impuissants face aux cormorans
Les pêcheurs professionnels sont excédés par la prolifération des cormorans sur le lac de ...