L'annulation de l'opéra d'Avenches fait trembler les autres festivals

inquiétudes

«Cette augmentation de coûts nous met dans une situation extrêmement difficile et met en péril notre festival.» Michel Doleires, directeur d’Avenches Tattoo, ne cache pas son inquiétude suite à l’annonce de l’opéra d’annuler son édition 2017 (La Broye du 22 décembre). «Nous ne serons plus que deux pour payer les coûts relatifs à l’installation des gradins, soit 220 000 francs», explique-t-il. Ce qui représente une augmentation d’environ 45 000 francs par manifestation. «Cette charge ne peut pas être supportée par notre budget.» Même son de cloche du côté de Rock Oz’Arènes, qui a connu une édition 2016 difficile en termes de fréquentation et qui a déjà dû puiser dans ses réserves. (...)

  • Suite et plus d'infos dans notre édition de la semaine.
Mélanie Gobet 

Edition No 30       jeu 27.07.2017