athlétisme

Pascal Mancini fonce déjà vers son objectif

Alain Schafer 18.01.2017 11:01

Pascal Mancini a toujours un petit contentieux à régler avec les championnats d’Europe indoor. En 2015 à Prague, il n’avait échoué qu’à cinq minuscules centièmes du premier podium continental de sa carrière après avoir égalé au passage le record suisse du 60 mètres (6’’60). L’année dernière, le sprinter avait fait l’impasse sur la compétition pour se concentrer sur la saison sur piste. Autant dire que le Broyard a gardé un petit goût d’inachevé dans la bouche. Cette année, il a décidé de tout miser sur cet événement durant sa préparation hivernale pour atteindre son objectif: gagner une médaille dans une discipline du 60 mètres qui sied parfaitement à ses qualités: sa réactivité au départ et son explosivité.

Améliorer son explosivité
C’est sur ces éléments en particulier que le Staviacois de 27 ans a travaillés ces dernières semaines, à Macolin où il passe la majorité de son temps, entre sa préparation et son stage de psychologie. «Je me suis entraîné intensivement durant les deux premières semaines de l’année, à raison de deux entraînements par jour, 3 à 4 fois par semaine», confirme-t-il. Depuis, le Fribourgeois a réduit les charges pour se concentrer sur la qualité. «J’essaie actuellement d’atteindre la vitesse maximale, en travaillant à l’aide de cellules photoélectriques par exemple», explique Pascal, qui s’est également soumis à plusieurs tests de force et chronométriques à Macolin. «Les résultats sont très positifs, la courbe de puissance est en phase ascendante», se réjouit le sprinter, qui a gardé ses habitudes d’athlète autodidacte. «Je travaille toujours sans entraîneur, mais je vais chercher des conseils à gauche et à droite, par exemple pour améliorer la fréquence de mes foulées afin de gagner en vitesse. Cela fait 14 ans que je fais ça et cette méthode d’entraînement ultra personnalisé a toujours porté ses fruits jusqu’à présent», souffle le Broyard, fort d’un excellent bilan sportif depuis son retour à la compétition début 2014. Il a d’ailleurs réalisé le troisième meilleur chrono de sa carrière sur 100 mètres lors des derniers championnats suisses disputés cet automne à Genève (10’’33), battu seulement par son coéquipier Alex Wilson.

Sujet complet à découvrir dans l'édition de la semaine

Journal de Morges
  dernière vidéo
Air 14 le clip