Sports
commander la photo

Nathalie Brugger met le cap sur Rio

Alain Schafer - La Broye édition du 24.01.2013


VOILE Les Jeux olympiques de Londres avaient laissé un goût d’inachevé chez Nathalie Brugger, 14e au classement final, alors qu’elle visait une médaille. La navigatrice du Cercle de la voile d’Estavayer-le-Lac aura l’occasion de tenter une nouvelle fois sa chance, puisqu’elle a lancé officiellement sa campagne en vue des JO de Rio en 2016.
Un nouveau défi
Fini le Laser Radial pour Nathalie Brugger qui va désormais s’attaquer à une nouvelle discipline de voile, le double mixte catamaran Nacra 17, qui sera pour la première fois série olympique au Brésil. «C’est un nouveau défi intéressant. J’avais déjà envisagé de changer de bateau depuis un moment. Le Nacra est une embarcation plus rapide, plus fun et plus exigeante à diriger au niveau des réglages. Toutefois, il est plus abordable sur le plan physique que le Laser et le diriger me procure plus de plaisir», explique l’athlète d’Ependes qui met le cap sur ses troisièmes Jeux olympiques.
«Il m’a fallu un peu de temps pour me remettre de ma contre-performance de Londres. Je me suis ensuite posé la question si je souhaitais poursuivre ma carrière jusqu’à mes 30 ans ou me lancer dans une vie plus rangée», évoque Nathalie, dont l’idée de régater dans un endroit idyllique comme le Brésil a vite pris le dessus.
Une aventure à deux
Le Nacra 17 étant mené obligatoirement par des équipages mixtes, Nathalie quitte également la solitude de la navigation avec le Laser Radial pour faire équipe avec Matías Bühler. Le navigateur de 29 ans a, tout comme sa partenaire, deux campagnes olympiques à son actif, notamment comme coach du team argentin en catamaran Tornado, 3e aux JO de Pékin en 2008. Cette collaboration constitue également un défi pour Nathalie. «Cela change tout. Il faut désormais planifier la préparation pour deux personnes, apprendre à communiquer et extérioriser plus ce que je ressens sur le bateau avec mon partenaire, tout en gardant notre sphère privée respective pour maintenir la bonne ambiance. Il sera important de travailler ensemble», relève la navigatrice de 27 ans qui s’entraînera dès février à Palma de Majorque avant de débuter la saison lors de la World Cup, début avril. L’objectif du duo sera de qualifier la Suisse pour les Mondiaux de 2014 et de ramener une médaille olympique. «Même si la navigation en Nacra me demande moins physiquement, il me faudra également être prête sur ce plan-là. Je vais devoir faire une préparation spécifique qui développe le haut du corps, afin de gagner en puissance», conclut Nathalie Brugger.
En attendant ces échéances capitales, la Fribourgeoise va se focaliser sur son master en performances sportives qu’elle devrait obtenir en mai prochain. Elle pourra ensuite se concentrer pleinement sur son nouveau rêve olympique.
 
 

DERNIÈre MINUTE

Surrexit et carcasset s’invitent pour Pâques


commander la photo

TRADITIONS A Estavayer-le-Lac, les hommes entonnent des chants en latin dès minuit, le samedi de Pâques, tandis que les cloches sont remplacées par

Dernière galerie