Broye

«Sans herbicide, c’est dix fois plus de temps»

pierre Köstinger 18.07.2019 06:00

«En recourant aux herbicides, une journée suffisait pour désherber les trois cimetières communaux.» Responsable des Services extérieurs d’Avenches, Alain Kapp revient sur les différents tests effectués ces jours dans le cimetière d’Avenches pour trouver la meilleure alternative possible au glyphosate, un herbicide vendu sous la marque Roundup, pour l’entretien des espaces verts. Car c’est surtout pour les cimetières que les habitants sont en général les plus exigeants.
Pour l’heure, il s’agit de trouver la machine de désherbage à vapeur la plus adaptée. Le principe demeure toujours le même. L’eau, stockée dans un réservoir, est chauffée à une température de 120 ou 130 degrés, avant d’être vaporisée sur les végétaux. La machine la plus optimale testée par le service avenchois, pour l’instant, consomme 90 litres par jour pour 1 litre de diesel à l’heure. Sa batterie permet de parcourir 20 kilomètres par jour.

Sujet complet à découvrir dans l'édition de la semaine



Journal de Morges
  dernière vidéo
Les pêcheurs impuissants face aux cormorans
Les pêcheurs professionnels sont excédés par la prolifération des cormorans sur le lac de ...