Jean-Marc Nicod, dans le local protégé des archives villageoises qu’il a rigoureusement recensées et classifiées. Il tient en main le plus vieux document répertorié, un parchemin daté de 1309, signé par Louis de Savoie et concernant l’administration du territoire de Combremont-le-Petit.Photo Jean-Daniel Fattebert

L’homme qui adore raconter des histoires, les nôtres

Il est comme ça, Jean-Marc Nicod. Rien du passé des gens et coutumes de sa communauté ne le laisse indifférent. Il tient cependant à préciser d’emblée qu’il ne se considère...

>