Plus grand que son cousin domestique, le chat forestier (Felis silvestris silvestris) possède une queue plus épaisse. 
Cet individu, muni d’un collier, a été photographié en décembre 2018 dans la réserve de la Grande Cariçaie.Photo Kora

Le grand retour du matou des forêts

Longtemps cantonné aux reliefs jurassiens, le chat sauvage d’Europe, ou chat forestier, s’observe de plus en plus souvent sur le plateau suisse. Une «reconquista» pour ce petit...