élections fédérales

Troisième mandat pour Valérie Piller Carrard

Danièle Pittet 24.10.2019 06:01

Après des mois de campagne, les dés sont jetés et le vin tiré. Ce dernier a un goût un peu amer pour les partis qui font la Suisse depuis des décennies, à droite, comme à gauche, que le vert bouscule. A l’échelle suisse, les gains en sièges des partis verts représentent un petit séisme. D’aucuns prédisent, ou espèrent, un effet de courte durée dû à une prise de conscience aiguë, mais il sera impératif aux partis de la droite traditionnelle, mais aussi à la gauche, de revoir leur copie en matière d’écologie ou, pour le moins, de mieux mettre en exergue les pans de leurs programmes respectifs qui en traitent.
En effet, l’onde verte de ce week-end est certainement le résultat de facteurs multiples, mais appelés à perdurer. Il y a d’abord, évidemment, le changement climatique qui est devenu une évidence. Du coup, les adeptes de la ville montrent un regain d’intérêt pour la nature et, surtout, à force de seriner aux jeunes qu’il faut voter pour faire bouger les choses. Le grand frisson qui parcourt le monde politique après ces élections va leur donner des idées et c’est tant mieux.

Belle performance
Mais revenons à la Broye. Celle-ci pourra donc à nouveau compter sur une élue pour la prochaine législature. Avec son score de 20 068 voix, Valérie Piller Carrard fait presque aussi bien qu’en 2015 (20 102), alors même que la participation a baissé à 43,02% pour 47% en 2015. La Cheyroise arrive à la troisième place globale du canton et elle est la meilleure élue socialiste.
Au niveau du district de la Broye fribourgeoise, c’est l’UDC qui arrive en tête des suffrages exprimés avec 21,55% (25,33% en 2015) devant le PS 19,01% (20,57% en 2015), le PLR 16,58%, en progression, (13,52% en 2015) et le PDC 13,12% (22,72% en 2015). Ici la marée verte 9,78% (4,35% en 2015) n’a pas eu le même impact que dans le reste du canton de Fribourg (12,5%), mais on peut remarquer que l’électorat se disperse au profit de petites formations, ce qui rend les apparentements extrêmement importants. Relevons aussi que la population broyarde reste très proche de la terre et de l’agriculture et qu’elle exprime donc des positions plus mesurées, empreintes de pragmatisme, plutôt qu’émotionnelles face aux défis posés par la déliquescence de la terre.


Pas d’élu broyard vaudois
Du côté des Vaudois, aucun Broyard n’est parvenu à tirer son épingle du jeu, mais il y a quand même de belles performances à relever. Le syndic et député PLR de Corcelles-le-Jorat, Daniel Ruch, après une campagne intense où il fut omniprésent, fait presque aussi bien qu’en 2015 (35 909) en obtenant 33 158 suffrages. Il arrive à la 8e place sur une liste où les 5 premiers iront à Berne. C’est aussi lui qui fait le meilleur score dans la Broye devant un Pierre-Yves Maillard par exemple. De l’autre côté de l’échiquier, la syndique et députée socialiste d’Avenches, Roxanne Meyer Keller obtient 30 937 voix pour une 8e place au niveau de son parti. On peut aussi relever que le président du Conseil communal de Payerne, Jocelyn Canope, qui milite dans les rangs de l’UDC, fait un beau score de 24 007 voix, tout comme le municipal moudonnois Felix Stürner, les Verts, qui passe de 11 495 voix en 2015 à 23 389 cette année.
En termes de représentativité des partis, c’est l’UDC qui arrive en tête dans le district Broye-Vully avec 23,31% des suffrages, mais en perte de vitesse quand même (26,5% en 2015), devant le PLR 22,85% (23,83%), le Parti socialiste 17,93% (16,28%) et les Verts qui bondissent à 12,32% pour 4,73% en 2015.


C’est possible!
Nous ne saurions terminer ce tour d’horizon sans relever l’impact de l’opération Objectif 50% lancée par deux journalistes de l’émission Mise au point de la RTS. En effet, après avoir choisi Moudon au nombre des communes dont la population est peu encline à faire usage de son droit de vote, Cécile Durring et Jérôme Galichet se sont démenés, aidés de Moudonnois se sentant concernés, pour expliquer et mobiliser l’électorat. Ils ont mis sur pied plusieurs animations et, évidemment, bénéficié d’un vecteur imparable, l’émission Mise au point. Au final, même si leur pari n’est pas réussi, ils sont quand même parvenus à faire passer le taux de participation de Moudon pour ces élections fédérales à 45,48% contre un 36,91% en 2015!

  • Résultats des candidats régionaux dans notre édition de ce jeudi 24 octobre 2019.


Journal de Morges
  dernière vidéo
Les pêcheurs impuissants face aux cormorans
Les pêcheurs professionnels sont excédés par la prolifération des cormorans sur le lac de ...